La révolution industrielle

La révolution industrielle a commencé au dix-huitième siècle et s'est accélérée au dix-neuvième siècle. La Révolution industrielle concerne les mines, pour le , la métallurgie et L'industrie textile, puis tous les domaines de production. La révolution industrielle repose sur l'usage systématique de la machine et l'utilisation de la .
Le charbon fut l'énergie de la révolution industrielle. La force mécanique des machines à vapeur bouleversa les conditions de travail. Dans l’industrie , les machines à filer, à tisser mécaniques, remplaçait le rouet et le métier à tisser.
L’utilisation des machines a permis d’accroître la et de diminuer les coûts. Les petits ateliers artisanaux ont presque tous disparu au profit des usines. Des milliers de travailleurs indépendants devinrent . Ils quittèrent leur village, leur forge ou leur atelier de tisserands pour aller travailler à la . Comme tous ceux, que chassait des campanes, ils devaient travailler dans des conditions très dures. Les salaires étaient très bas, la journée de travail durait 12 heures, parfois 15 heures, les ouvriers s'entassaient à dix dans une même pièce, à cinq ou six dans le même lit. Rien n'interdisait l'emploi des . La loi ne permettait pas, que les ouvriers se groupent pour se défendre. La était interdite.
Pour construire toutes ces usines, pour exploiter les mines de houille et de fer, il fallait beaucoup d’, la fortune d'une seule famille ne suffisait pas. Il fallut s'adresser à des dizaines d’. Chacun apportait une partie, appelée , du capital. Il pouvait, s'il le désirait, revendre cette part, cette action. On s'adressait à un marché spécial, . Les industriels s'adressaient aussi aux banquiers pour obtenir des capitaux.
La révolution industrielle est à l'origine d'une société nouvelle. Dans les campagnes, l'amélioration de l'outillage, l'utilisation des engrais , et le recours à la sélection des entraînent l'augmentation des rendements agricoles. La révolution des transports, avec la construction des réseaux ferrés et les bateaux à vapeur, favorise l'accroissement des . Ces progrès s'accompagnent d'une lente baisse des et d'une hausse du pouvoir d' et de la consommation.