La population française au XIXe siècle.

Au cours du XIXe siècle, les progrès de la et de l'hygiène de vie, entraînent une baisse de la . La population européenne augmente, passant de 187 millions d'habitants en 1800 à 423 millions, en 1900. La population française et européenne vit mieux. Les régressent et l’alimentation s’améliore, la durée de s’allonge. La population de la France augmente moins que chez nos voisins. Entre 1800 et 1900, la France passe de 27, à 38 millions d'habitants. Les guerres de la révolution et de ont provoqué la mort de 1 400 000 hommes. La France, qui était le pays le plus peuplé et le plus puissant, passe au troisième rang derrière ses voisins. La révolution provoque l'exode . La population se déplace des vers les . Les paysans, privés de travail du fait de l'usage des machines ou, dans l'espoir de trouver un meilleur , quittent les campagnes. En 1821 le quart de la population française, 25%, vit dans les villes. La proportion sera de 45% en 1911.