La vie au château.

Après Charlemagne, rois et empereurs furent incapables de maintenir l’ dans leurs territoires. Les seigneurs construisirent des , des tours de bois entourées de palissades, et se donnèrent presque tous les . Ils protégeaient les paysans. Mais en échange, les seigneurs font payer des amendes, imposent des , comme les banalités ou la taille en échange de leur . Leurs fils héritaient de leurs biens et de leurs droits.
Les seigneurs sont avant tout des . L’éducation des garçons doit en faire des chevaliers capables de défendre les terres qu’ils possèdent. C’est par la cérémonie de l’ que les jeunes nobles deviennent chevaliers. Chaque famille est très étroitement liée à une famille plus puissante et lui doit fidélité dans les conflits. C’est la .
Les seigneurs se défendent en construisant des châteaux forts, châteaux d’abord en , construits sur des buttes de terre, dans des endroits facile à défendre et d’où on peut surveiller le pays aux alentours. A partir de l’an mille, et surtout au XIIe siècle, on les construit en , de plus en plus grands, avec des de plusieurs mètres d’épaisseur et des donjons encore plus difficiles à attaquer. Le donjon est entouré d’une de ou de remparts, eux mêmes formés de murailles et de tours qui protègent les portes fortifiées.
Le château fort est une forteresse mais c’est aussi le cadre de vie du seigneur ; au cours des repas de fêtes, on y écoute les récits de , on accueille des musiciens et des chanteurs : les trouvères et les troubadours. Après la guerre, la et les sont les activités principales de la noblesse, il s’agit d’un entraînement à la guerre.