Charlemagne

Au début du VIIIe siècle, les rois n’ont plus aucun pouvoir. Un grand prince du royaume, Charles Martel se couvre de gloire en battant les Arabes à Poitiers en 732 et en profite pour étendre son autorité à toute la franque. Charles le grand, , règne pendant plus de quarante ans et devient le maître incontesté d’une grande partie de l’.
Pendant presque tout son règne, Charlemagne ne cesse de faire la guerre pour agrandir ses et assurer la sécurité des frontières. Charlemagne apparaît comme le plus grand d’Occident et il rêve de reconstituer l’empire romain disparu depuis 476. Le jour de noël de l’an 800, dans la basilique Saint pierre de Rome, il est couronné par le pape.
Lui qui n’a jamais su écrire fait venir à la cour tous les de son époque ; Il fonde des pour que les fonctionnaires et les prêtres soient instruits.
Charlemagne est un empereur qui veut être obéi, et vite, de tous les peuples qu’il gouverne ; ainsi fait il de gros efforts pour administrer son empire et imposer à tous les mêmes lois. il divise l’empire en deux cents et donne de vastes territoires aux comtes qui le servent et qui sont chargés de l’administration . Ces ordres sont appelés des . Pour les surveiller, il envoie des inspecteurs, , qui doivent s’assurer que les ordres de l’empereur sont bien été exécutés. L’empereur possède de grands domaines, les , qui ont pour but de produire tout ce qui est nécessaire à la vie quotidienne. Chaque villa est dirigée par un intendant qui commande à des centaines de serviteurs. Une partie des terres est aussi partagée en parcelles louées à des paysans.
Quand charlemagne meurt en 814, son empire s’étend sur un territoire grand comme deux fois la France. Louis le Pieux, empereur de 814 à 840, a du mal à gouverner les vastes territoires conquis par son père Charlemagne et doit souvent lutter contre les qui se révoltaient. Lothaire, qui devient empereur accepte de partager l’empire. A Charles on donne la partie qui correspond à peu près à la d’aujourd’hui. Les rois carolingiens furent incapables de défendre leurs sujets contre de nouveaux envahisseurs : les et les hongrois. En 987, les plus riches comtes du royaume élisent un des leurs, Hugues , qui fut couronné puis sacré par l’archevêque de Reins. Ainsi commença la dynastie des qui régna sans interruption en France jusqu’à la Révolution française.